Rechercher
  • frederiquefevrier

L’alimentation végétarienne, par où commencer ?

Je ne vous le cacherai pas, les études sont claires. Moins on consomme de produits d’origine animale, plus on réduit les risques pour la santé. Point. Moins on mange de produits d’origine animale, plus on réduit les émissions de gaz à effet de serre. Point. Moins on mange de produits d’origine animale, plus on réduit la facture d’épicerie. Habituellement. Moins on mange de produits d’origine animale, meilleures seront les conditions des animaux. On l’espère.


Par contre, il faut rester réaliste, ce n’est pas tout le monde qui souhaite cesser complètement de manger de la viande, de la volaille, ni du poisson. Encore moins des œufs et des produits laitiers quand on parle de végétalisme. Que ce soit par habitudes ou simplement parce qu’on aime vraiment ça. Par contre, est-ce qu’on peut faire mieux ? Définitivement. Mais par où commencer?


Savoir pourquoi on le fait


Une bonne source de motivation pour enclencher les changements, c’est de savoir pourquoi on souhaite réduire notre consommation. Santé, environnement, économie d’argent, droits des animaux, etc. Toutes les raisons sont bonnes et permettent de garder le cap lorsque des difficultés se présentent.


Réduire


Faire un changement à la fois, c’est la clé. Commencer en cherchant à réduire la fréquence et les quantités, graduellement. Ça permet de tester des nouveaux aliments, des nouvelles recettes, des nouvelles saveurs et trouver ce qu’on aime. Si on est un grand mangeur de viande, passer de 7 jours par semaine à zéro d’un coup est presque impossible et souvent traumatisant. En transitant avec 1 à 2 repas végétariens par semaine, puis 3, puis 4,… on a une stratégie plus gagnante.


Mieux choisir


Et pour les aliments d’origine animale toujours dans notre alimentation ? Et bien, il est possible de mieux les choisir. Trouver des produits issus d’animaux heureux provenant de fermes conscientisées, par exemple. On peut aussi opter pour des produits locaux et/ou des produits bios.

Toujours dans la mesure du possible.


Et le flexitarisme, c’est quoi ?


Il arrive des situations où il est difficile d’être strictement végétarien. On pense aux fêtes et à certaines sorties. Être flexitarien, c’est d’être végétarien, la plupart du temps, mais c’est aussi se donner le droit à l’occasion de manger de la viande, de la volaille, du poisson, des œufs et des

produits laitiers.


Et pour aller plus loin, consulter une nutritionniste est une bonne façon de répondre à vos questions et d’assurer l’équilibre de son alimentation .




Cynthia Chabot Dt.P.

Nutritionniste-Diététiste pour la clinique Camélia.

22 vues

Clinique Camélia

(514) 448-4174

6050 Saint Hubert, Montreal, QC H2S 2L7

contact@cliniquecamelia.com

© 2019 Clinique Camélia - tous droits réservés

Nos horaires

Lundi - Samedi 08:00 - 21:00

Dimanche fermé 

 

button_reservez-en-ligne (2).png

Nos partenaires

clinique camélia, récréa
Logo .png
clinique camélia, pied
clinique camélia, elie clnique privée
clinique camélia, groupe
logo.jpg
logo-yolaine-lobeau.png
Choisir et Entreprendre (2).png